Partager :

Placementsdeproduitjamesbondinattendus

Vous n’avez pas encore vu Spectre ?! Ce 23ème opus contribue au mythe de la saga avec son lot de placements de produit incontournables que vous pouvez déjà retrouver sur Spotern. La franchise est devenue une véritable référence pour les professionnels du marketing, que ce soit pour critiquer ses errements publicitaires ou faire l’éloge de son incroyable impact médiatique. Un James Bond ne serait pas un James Bond sans l’apparition de ces marques ! On vous propose aujourd’hui un retour sur la saga à travers des produits qui sont plutôt inattendus dans la galaxie de 007…

Un carnet de chèque bien fourni, une lubie du décorateur, une envie du réalisateur,… difficile parfois de comprendre certains placements de produit de la saga :

  • Heineken se paye Bond ! (Skyfall et Spectre)

Commençons par un des placements de produit les plus controversés de la saga : en 2012 Heineken se paye Skyfall et met en rage les inconditionnels de la saga qui ne peuvent tolérer cet écart de conduite chez 007 !

PlacementdeproduitHeinkenJamesBond

En 2015 dans Spectre, Sam Mendes continue à détricoter le mythe ! [Attention spoiler] Daniel Craig se siffle une Heineken dans la chambre de L’Américain… une bière qui va lui permettre de découvrir la cache de M. White ! Du coup, la marque néerlandaise ne se gêne pas pour nous en mettre plein la vue avec son spot TV et ses produits dérivés.

  • Red Stripe (James Bond contre Dr No)

Mais ce n’est pas la première bière à faire son apparition dans un James Bond. En 1962, lors de son voyage en Jamaïque à Kingston, Sean Connery découvre la bière locale, une Red Stripe qui fait plusieurs apparitions dans le film :

DR. NO, Sean Connery, John Kitzmiller, 1962.

doctor-no-3

  • Un KFC Old school (Goldfinger)

Dans sa traque de Goldfinger, Sean Connery se rend à Fort Knox pour déjouer une tentative d’attentat à la bombe… Il est aidé par le FBI dont les agents garent leur voiture sur le parking d’un KFC. L’enseigne vintage n’est pas encore celle que l’on retrouve aujourd’hui sur les façades de la chaine de fast food.

KFCJamesBondGoldfinger

  • Une bouteille de Tabasco (L’Homme au pistolet d’or, L’espion qui m’aimait)

Les méchants de la saga raffole du Tabasco ! Que ce soit Francisco Scaramanga, L’Homme au pistolet d’or qui réclame « Nick Nack! TABASCO! » :

NickNackTabascolhommeaupistoletdorjamesbond

Ou Karl Stromberg qui assaisonne ses huitres avec du Tabasco dans L’espion qui m’aimait !

fd028-tabasco-pepper-sauce-stromberg-spy-who-loved-me

  • 7up partenaire de la franchise de longue date (Moonraker)

En 1979, la marque de soda fait plusieurs apparitions à Rio dans Moonraker.
Comme enseigne :

moonraker-7up Moonraker-018

Mais aussi via une glacière posée « discrètement » à côté de Requin !

moonraker8-xlarge

7up s’était déjà attachée les services de Geoffrey Holder, l’affreux Baron Samedi de Vivre et laisser mourir. Le comédien va devenir la star de la marque dans de nombreux spots publicitaires.

  • La marque Apple (Dangereusement Vôtre)

Alors que la franchise a tissé un partenariat avec Philips pour Dangereusement Vôtre, un ordinateur Apple se fait quand même remarquer pour aider Bond à comprendre les manigances de Zorin…

viewtoakill-apple2c03

Steve Jobs finira par inspirer le look et les visions de suprématies de Elliot Carver dans Demain ne meurt jamais… Sony est producteur, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

  • James Bond en démonstrateur (Vivre et laisser mourir)

James Bond nous fait carrément une démo de la machine à expresso La Pavoni Europiccola. Le placement de produit ultime !

  • Unigate Milk (Tuer n’est pas jouer)

En 1987, le méchant Necros utilise une camionnette électrique de Unigate Milk (Modèle Mor­ri­son Elec­tri­car E/​Fg 196). Déguisé en livreur de lait, il va ainsi s’infiltrer dans une réunion de la plus haute importance au MI6…

DSC01098 Necros

De là à penser que tous les livreurs de la marque sont de potentiels tueurs…

  • BMW (GoldenEye, Demain ne meut jamais, Le Monde ne suffit pas)

Si James Bond faisait déjà des infidélités à Aston Martin pour les besoins de ses missions. En 1995, c’est le MI6 qui convertit 007 à BMW, chocking ! Les puristes ne s’en sont jamais remis mais BMW va pouvoir promouvoir ses nouveaux modèles avec Pierce Brosnan et le grand retour de la saga au cinéma.
La Z3 dans GoldenEye :

GoldenEye_-_Q_demonstrates_the_BMW_Z3

La BMW 750il pilotable à distance dans Demain ne meurt jamais

bmw-750

La BMW Z8 dans Le Monde ne suffit pas

The_World_Is_Not_Enough_-_The_Z8_meets_its_end

  • James Bond client de Avis (Demain ne meurt jamais)

En 1997, « Q » déguisé en agent de location de chez Avis livre la nouvelle BMW de 007

tomorrowneverdies11-e1391222956249

La voiture sera d’ailleurs ramenée à l’agence de location par James Bond…

Tomorrow_Never_Dies_-_Avis_Crash

  • Une Renault Fuego (Dangereusement Vôtre)

Oui oui, pour les besoins de sa mission, 007 vient nous rendre visite dans notre contrée et sera poursuivie par 2 tueuses de Zorin qui roulent en Fuego rouge. Définitivement culte !

fuego-imcdb

C’est le français Rémi Julienne qui supervise les cascades de cet opus. Les plus spectaculaires se déroulent dans les rues de Paris mettant en avant les modèles français des 80s comme la fameuse Renault 11 qui va finir dans un piteux état !

35 renault-taxi R11

  • Au volant d’une 2CV jaune (Rien que pour vos yeux)

James Bond va également conduire la voiture de Melina Havelock (Carole Bouquet) dans Rien que pour vos yeux, une 2CV jaune plutôt inattendue entre les mains de l’agent britannique :

Citro

  • Les panneaux d’affichage Marlboro et Seiko (Moonraker)

Dans les années 80, pas de problème pour faire la promo d’une marque de cigarettes dans Moonraker !

moonraker-marlboro

Ni pour faire la promo de la montre portée par 007, sur un panneau d’affichage Seiko dans une autre scène du film, toujours sur les collines de Rio…

007-seikobillboard

Seiko invente le placement de produit qui bégaye !

  • Le tour de force de Olympus (Permis de tuer)

La marque d’appareils photos réussit un gros coup dans Permis de tuer avec Timothy Dalton. Un appareil photo Olympus apparaît dès le générique d’ouverture et en gros plan… le placement de produit qui suivra dans le film n’est qu’un gadget !

olympus-xlarge

  • Détruire des modèles New Beetle de Volkswagen (Skyfall)

On peut dire qu’au cours de ses missions, James Bond ne s’embarrasse pas avec la facture de ses destructions ! Dans la scène d’ouverture de Skyfall, il va détruire sans ménagement des Volkswagen New Beetles démontrant ainsi les possibilités de son engin Caterpillar (le vrai placement de produit ?!) et la capacité de la marque à accepter de voir ses modèles se faire joliment défoncer ! (combien ont-il payé pour le carnage ?)

  • Voyager à bord du Concorde (Moonraker)

Pour se rendre à Rio dans Moonraker, le beau James délaisse British Airways pour réserver un billet à bord d’un Concorde Air France

Moonraker Concorde

Ah oui, et il fume des Marlboro… (mais on a rien vu !)

Air France ticket Moonraker

« Bienvenue à Rio M. Bond ! »

Concorde arriving

Air France se fait à l’époque une très belle promotion pour ses vols à bord de son avion supersonique !

  • Rolex (Casino Royale)

Si James Bond porte désormais des modèles Omega, il avait d’abord jeté son dévolu sur des montres Rolex. Dans Casino Royale, Martin Campbell s’amuse avec le spectateur de ces changements de goût avec une scène désormais mythique qui fait mention de Rolex !

  • Call Me Bwana (Bons baisers de Russie)

En 1963, le producteur de la franchise, Albert R Broccoli, se fait un petit plaisir en mettant en scène l’affiche d’un autre de ses films « Call Me Bwana » (Appelez-moi chef) avec Bob Hope et Anita Ekberg :

Anita

Il invente le placement de produit « poupée russe », on n’est jamais mieux servi que pas soi-même !

  • Martini (Les diamants sont éternels)

En 1971, James Bond boit du Martini, la marque ! À l’époque cette incartade ne fait pas les gros titres !

bond-bath-vermouth

  • Les russes boivent du Perrier (GoldenEye)

En 1995, James Bond se faufile dans les rues de St Petersbourg avec un tank… et va littéralement mettre en miettes un camion de livraison de canettes de Perrier

PerrierJamesBondPerrierGoldenEye

  • Breitling (Opération Tonnerre) et Pulsar (Vivre et laisser mourir)

Avec Opération Tonnerre en 1965, James Bond ne porte pas seulement une Rolex mais aussi une Breitling (Top Time Réf 2002). C’est la première fois que 007 fait confiance à une autre marque, gadgets obligent !

ae7ff47752d8b0260dcabbd0c022a4e4

Il faudra attente 1973 pour que James Bond porte une nouvelle fois un autre modèle que Rolex avec la Hamilton Pulsar (P2 2900 LED) dans Vivre et laisser mourir :

liveandletdiejamesbond2

Dès lors, « Q » va démultiplier les modèles et les marques (Seiko, Tag Heuer) jusqu’en 1995 où, à prix d’or, Omega va se payer définitivement les honneurs de la franchise !

Si vous avez d’autres trouvailles pour compléter la panoplie, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaires. Sinon, tous les produits qui apparaissent dans Spectre sont sur Spotern !